• Association d'intérêt général sans but lucratif
  • 07 69 34 58 56
  • November 20, 2017 08:30 pm - November 20, 2017 08:30 pm
  • La Rotonde, 200 rue Albert Dupuis à Rouen

Pièce de Théâtre « Sur le Pont »

L’exil, le déracinement : la condition des réfugiés est au cœur de la pièce “Sur le pont”, donnée à l’ancienne école Victor-Hugo.

La parenthèse de la 3e saison culturelle Curieux printemps s’est refermée dimanche dernier. Mais elle trouve une sorte d’écho à travers la pièce “Sur le pont”, jouée toute cette semaine à l’ancienne école Victor-Hugo. Après avoir été dévoilée début mai au centre André-Malraux dans le cadre de Curieux printemps.

Ce spectacle, d’après “Allers retours” de Ödön von Horváth, marque l’aboutissement d’une démarche citoyenne : il a été écrit et est interprété par les 17 participants de l’atelier d’écriture de l’Apmar 76 (Association pour la promotion des migrants de l’agglomération rouennaise). Des acteurs nommés Kheira, Khedidja, Rabah, Sahnoun, Brunilda ou Itziar.

Autant de primo-arrivants qui s’emparent du texte de Ödön von Horváth pour se raconter. Exilés, réfugiés, apatrides… Safia Berrahoui a encadré le groupe. Yann Dacosta, de la Cie Le Chat foin, signe la mise en scène. La pièce résonne avec les crispations actuelles autour des questions de frontières, de nationalismes et de migrations.

Le propos de  “Allers retours”, par l’auteur de “Légendes de la Forêt Viennoise” ? Après la faillite de sa droguerie, Havlicek est expulsé du pays où il a vécu pendant 50 ans. Mais de l’autre côté du pont, dans son pays de naissance, une nouvelle loi le considère aussi comme un étranger. Le voici coincé sur ce pont où il effectue d’incessantes allées et venues…

Extrait du site de la ville de Rouen

Crédit Photo Association APMAR